Profil

Ma photo
Artisan orfèvre des mots, spécialisée dans le filigrane.

mardi 18 juillet 2017

Nul ne doit être emprisonné pour ses opinions politiques, encore moins une chanteuse.



Dans l’océan noir,
Où tes yeux s’égarent,
Dans ces nuits glaciales,
Dans les murs sales,
Ton chant se pare de ramures,
Et fondant les murs,
Il brise les armures.
Dans le puits sans fond,
Dans le trou profond,
Ta lumière nous parvient,
Trace le chemin,
Sublime ta générosité,
Et te drape de dignité.
Un prénom, en hymne il résonne,
En justice et liberté, il tonne.

dimanche 9 juillet 2017

Dédicace de Fès



Il est des parenthèses de vie aussi douces qu'une goutte de miel qu'on laisse fondre sur la langue. Elle lénifie, adoucit et fait du bien partout où elle passe. C'est comme ces retours aux sources. Enfin, à certaines sources que vous n'avez jamais connu, que vos yeux n'ont jamais effleuré, mais dont vous ressentiez la soif intense. Celle qui ne peut être étanchée que par une plongée vivifiante dans leurs eaux occultes.
Ainsi a été ma visite à cette région du Moyen-Atlas. Peu importe qu'une foule de souvenirs d'enfance me la relit, la revoir avec mes yeux d'aujourd'hui, après ce nouvel éveil à la vie, a démultiplié des sensations qui semblaient venir d'un passé très lointain. Celui de grands-parents et d'aïeux d'ici, ou venant d'ailleurs, et dont le rappel à leur souvenir a ouvert une porte à peine entrebâillé de l'histoire de mon pays. 
Et on se retrouve avec des gènes voyageurs venant du nord au sud, et passant par ce centre cher à mon cœur, cette région de Fès-Boulemane et ses petites communes berbères. 
Mais n'est-ce pas l'histoire de tout marocain ? Qui peut prétendre encore venant d'une lignée pure ? D'une seule graine ou même souche ou branche de l'arbre de vie de notre beau pays ? 
C'est de nos profondes origines d'Amazighie ou d'Arabie, et par tous les conquérants qui sont venus conquérir cette terre, mais dont elle a conquis le cœur, que s'est construit la diversité et la richesse de notre pays. Elle n'aurait pu dévoiler sa beauté et ses trésors si elle n'avait façonné à son image ces âmes, ces cœurs purs, vaillants et fiers.
Ce sont ces cœurs là qu'il faut ressusciter, qu'il faut réveiller de leur long sommeil inconscient. Leur rappeler à leur solidarité, à leur humanité et fraternité, leur rappeler surtout à leur devoir de protection des faibles et des opprimés.

Une tendre pensée pour une jeune fille, une troubadour, enfermée dans une obscure geôle. Un rossignol qu'on empêche de chanter.

mardi 4 juillet 2017

Poésie : Projets de survie




Parmi les étoiles j’ai choisi la moins brillante,
Une dont la faible lueur n’est visible que pour moi.
Je la cultive soigneusement dans mon ciel imaginaire,
Et lui insuffle mon énergie dès qu’elle vacille.
Je ne veux pas que sa lumière inonde le monde,
Elle ne veut pas quitter mon monde obscur.

Parmi les fleurs j’ai choisi celle qui ne me ressemble pas,
Elle est rose, et porte le nom de sa fragrance.
Une rose imbibée de rosée que je retrouve
Dans mon jardin, tous les matins.
Puisse sa couleur me donner l’espoir
De jours meilleurs.
Puisse-elle toujours embaumer
De son odeur suave mon esprit.

Parmi les rêves éparpillés de ma jeunesse,
L’écriture est la désuète constante.
Des pages, des feuillets et des cahiers,
Qui n’en finissaient pas de s’empiler.
Que d’efforts et de sueurs !
Que de déceptions et de douleurs !
Mais je m’acharne, je ne renoncerais pas.
Et même si je n’apprivoise pas les mots,
C’est de leur grâce que je survis.