Profil

Ma photo
Artisan orfèvre des mots, spécialisée dans le filigrane.

mardi 20 février 2018

Champ diapré


Champ d'avoine aux coquelicots - Claude Monet


Du champ diapré de ma jeunesse
Une aigrette veut s’échapper.
Calice doré,
Laisse
Ma raison timorée.
Fleurs de mon enfance
Souvenirs,
Larmes,
Rêves et mélodies,
Cœur débordant d’innocence
Et d’impatience.

Serre chaude
Où s’exhale mon essence,
Referme ton être prestement.
Le chant rebelle du vent
Est bien trop séduisant.

vendredi 16 février 2018

Mes rêves rouges





Tourbillon de petites choses rouges
Qui se déposent sous mes paupières,
Je traverse l'hiver
Et les autres saisons
Le cœur rougeoyant.
Les reflets écarlates qui se dessinent
Sur ma cape
Ne savent dire la fournaise
Que mon âme transpire.
Coquelicot dans un champ blanc,
Je cimente mes rêves
Pour qu’un reste de chaleur
Perdure aux temps froids.

vendredi 9 février 2018

En attendant le printemps




Mon cœur tremble,
Et mon sourire fait fondre
La neige parsemée sur les allées
Des rosiers.
Le jardin des plantes
A revêtu l’habit cristallin.
Je me trouve au centre
De sensations inversement
Proportionnelles.
Une alchimie qui liquéfie
La glace et réchauffe mon ciel.
Une cheminée qui laisse échapper sa fumée,
Un gazouillement résistant,
Une odeur poudrée de glycine,
Aussi mielleuse
Qu’émanant de mon caprice,
Un souvenir délavé ici ou là,
Le chemin qui revient vers moi.

Le temps a canalisé tout cela.
L’espace semble soudain étroit.
Quelle importance ?
Je rampe sous ma peau
Et sublime chaque instant
De l’hivernale saison…
En attendant le printemps.

mercredi 7 février 2018

Il neige sur Nantes



Il neige sur Nantes,
Et ces petits flocons ont
Cette magie que je n’arrive pas à dire.
Mes mots n’ont pas leur légèreté,
Le brouillard encombre mon âme
Et désassemble mon esprit.
Mon cœur fait trop de bruit
Et assourdit leur musique.
Je sais qu’ils sont là,
Mes mots,
Tapis quelque part,
Entre l’enveloppe de ma peau
Et ce marteau qui fait vibrer
Mes tympans.
Je vois leurs couleurs aussi,
Les ailes dont ils se sont parés
Pour être vaporeux.
C’est les étoiles de cette nuit
Qui les ont ordonnés.
C’est le silence de ce matin
Qui les rend impalpables.
Qui ne veut les écrire.

lundi 29 janvier 2018

Instant d'éclaircie




Je pense que pour trouver
Une raison de vivre
L’Homme tente de boire
La lumière fugace que diffusent
Les étoiles.
Cette antique connaissance
Venue de constellations
Inconnues.
Sur le seuil fragile des teintes défraîchies,
Il ressent intérieurement les couleurs,
Et s’accroche à l’espoir
Qu’il y a des soleils profonds
Qui peuvent
Illuminer son esprit.
Vent et marées ne seraient là
Que pour défricher son âme,
La rendre moins fangeuse,
Pour la mener vers l’autre bord.
Qui sait ?

Mais peut-être qu’il me faut juste
Célébrer cet instant lyrique
D'embellie.


samedi 27 janvier 2018

Murmure





J’aime entendre parler les fleurs
Leurs mots simples ont tant de sens
Des mots qui signifient leur essence
Petit murmure. Délicatesse.

L'égarée



Elle s'est égarée dans l’œil du destin. Elle a écrit patience sur son âme. Le chemin est tortueux, chaque regard la renvoie au départ. Elle tourne en boucle, tantôt elle se débroussaille tantôt elle se couvre de paille. Sa peau s'écaille de ses pâles oripeaux. Elle blâme ses élégies de raviver sa nostalgie. Ses ailes coupées, son corps ne peut s’échapper. Son cœur se comprime parfois. 
Derrière les lames de lumière que la lune dégouline, le temps est endormi. Elle traverse son parvis, explore les dédales pour briser l’anathème. Elle plonge… et faille. Elle ramasse un à un ses fragments, se redresse et recommence. 
Farouche est sa détermination, Kairos est si féroce pourtant.