Profil

Ma photo
Artisan orfèvre des mots, spécialisée dans le filigrane.

vendredi 21 juillet 2017

Trouver sa voie... pour retrouver sa voix




Trouver sa voie dans le silence et l’intériorisation, c’est parfois comme extraire un diamant dans une mine depuis longtemps désaffectée. Il faut creuser, beaucoup et profondément, utiliser toute la force que l’on possède pour briser les murs, aller au cœur des décombres, des ruines, et gratter la moindre étincelle que nous croyons apercevoir. C’est accepter de s’oublier, d’oublier ce que nous avons été et ce que nous sommes, à certains moments. C’est de délaisser sa route et poursuivre sa quête comme si le salut du monde pouvait venir de cette seule transpiration. Au risque d’aller trop loin, de toucher son âme parfois, de la mettre à nue, palpitante de fragilité, mais si transparente de pureté.
Que de candidats pourtant !
Comme tout ce qui fait la quête, voir la brillance déjà, même de très loin, exalte le corps et l’esprit. Le sourire se dessine, le soleil semble toucher le cœur et l’irradier de joie.
La méditation, l'écriture, la peinture... loin de la cacophonie, loin de la vraie vie, à la seule écoute de la nature, est une voie royale pour percevoir, l’espace d’un instant au moins, les vrais battements de son cœur. Elle n’est pas la seule cependant. Certains trouvent leur soulagement dans la musique, dans des plaisirs plus triviaux, tels que la nourriture, la boisson et même dans la drogue. D'autres s'enfoncent et s'oublient dans l'aide aux autres, dans la lutte pour un monde meilleur, dans le combat pour la liberté...
Il n’y a pas à juger. Tout ce qui apporte un allègement du fardeau de la vie que nous portons tous les jours, dans le respect des uns et des autres, n’est mauvais que dans son abus.
Le plus important est de respirer.
D’inspirer l’air, même vicié, et de l’expirer dans un souffle purifié. D’être ce substrat, ce filtre divin, dont les mots, les regards, les gestes, les actes et les sourires, transpirent la beauté dont se nourrit l’univers.
Dans une recherche de vérité, il n’y a pas d’arrivée. Il y a seulement un cheminement, des étapes : celles de la compréhension, de l’acceptation, de l’abnégation et l’humilité, de la compassion et de tant et tant d’autres qualités de l'âme… C’est dans la recherche que réside le sacre.
L’important est de ne pas s’arrêter, de continuer à partager l’air qui unit les êtres, et de le transformer en sublime substance.
Alors respirons mes amis. Respirons, et laissons-nous traverser seulement par les regards bienveillants, sourions à ceux qui sont moins tendres.
Inspirons et expirons la joie des cœurs indulgents.