Profil

Ma photo
Artisan orfèvre des mots, spécialisée dans le filigrane.

mardi 25 avril 2017

Poème : Le festin des justes



Bois de ce liquide frais, il étanchera ta soif d’équité,
Emprunte sa pétulance et ses bulles de jouvence.
Bois ce fluide plaisant, ce nectar des anges apaisant,
Laisse sa douceur t’imprégner, lénifier ton impétuosité.
Bois de cette liqueur, ce suc qui éloigne les imprécateurs,
Saisis son essence, les nuances de sa richesse et son aisance.
Bois de cette fontaine, de cette source pure et sereine,
Que valent les pensées, si elles n’étaient empreintes de vérité.
Que vaut la sincérité, si la culture de la soif devait l’emporter.

Mange de ce pain bénît, il affinera tes vues et tes arguties,
Puise la force de son terreau, et de ses éclairés héros.
Mange ces fruits délicats, ne laisse aucun reliquat,
Repais-toi de leur authenticité, qu’ils soient ta seule réalité.
Mange la moisson des cieux et même ces aliments religieux,
Mâche bien les dogmes, que chaque bouchée soit axiome.
Mange cette nourriture, ces pitances pures, sans garniture,
Que valent les idées, s’ils ne transcrivaient la sincérité.
Que vaut la franchise, si la faim est assouvie en marchandise.

La soif appauvrit les esprits,
La faim pétrit des peuples soumis.