Profil

Ma photo
Artisan orfèvre des mots, spécialisée dans le filigrane.

vendredi 19 août 2016

Poème : Beware, who's next ?

Un pas cadencé, un son martial,
Une avancée terrestre et une autre venue du ciel.
Il pleut des ogives et le sol fait pousser des grenades.
Les femmes se terrent sous les ruines,
Et les hommes se lèvent et prennent des armes.
La mauvaise nouvelle arrive,
C’est le début du désordre. ¤

Les réunions sont annulées, oubliez aussi les fêtes.
Ne sortez pas dans la rue, et nourrissez-vous de vos restes.
Couvrez-vous de la folie, et respirez sous masque.
De nouvelles factions sillonnent la ville,
Des groupes enrôlent ceux qu’ils croisent.
La destruction en dénominateur commun,
La mort en stratégie finale. ¤

Plus de convictions divines,
On se prosterne au pied du plus fort.
Des idées naissent au coin des rues,
Et des esprits s’endoctrinent en un clin d’œil.
Des camps et abris de fortune,
Et des orphelins qui rodent hagards.
Une terre si revendiquée, qu’elle passe d’une main à l’autre. ¤

L’humanité a disparu, ne reste que le désespoir.
C’est la nouvelle cible des dominants, 
C’est le nouvel ordre mondial.
La paix n’est qu’un terme factice, pour qualifier le cessez-le-feu.
C’est la fin des temps pour ce pays morcelé,
C’est la marche funèbre des nations,
C’est le tiré de rideau final.